Idées

Qu’est ce que le journal créatif ? ®

J’ai découvert il y a peu, le principe du journal créatif ®. Ne connaissant absolument pas ce concept, j’ai demandé sur une de mes pages Facebook, si quelqu’un en avait déjà entendu parler. Et j’ai eu la chance qu’une des personnes qui me suit depuis un petit moment déjà, soit une adepte ! Ni une ni deux, je lui ai proposé d’écrire un article pour nous expliquer ce qu’est le journal créatif ® ! 

Voici donc l’article de Virginie. Vous saurez tout ce qu’il y a à savoir su ce concept !! Et peut-être aurez-vous envie de vous lancer 😉 


Audrey m’a gentiment demandé de vous présenter le journal créatif ® (attention, le ®  est important, car il s’agit d’une marque déposée ;-)). Et je suis plus que ravie de vous faire part de mon expérience avec cet outil créatif que j’utilise depuis environs 5 ans.

Définition du Journal créatif

Le journal créatif ® est une méthode de création et d’introspection mise au point, par Anne-Marie Jobin. Elle l’a développée dans ses livres, notamment « Le nouveau journal créatif ». Mais aussi à travers des stages, des ateliers et une certification, donnés par son atelier « L’école du Jet d’Ancre », basée au Québec. La plupart sont aussi accessibles en ligne, ou par des centres certifiés :  http://www.journalcreatif.com/ 

Voilà, j’ai lâché le mot « certifié ». Et donc, en préambule, je tiens à signaler que je ne suis pas « certifiée ». J’ai suivi pas mal d’ateliers, pratiqué seule à la maison et, depuis quelques temps, animé des ateliers informels. Toutefois, je ne peux pas me dire animatrice de « journal créatif ® ». Cet article est donc mon avis « très personnel ». 

Je tiens aussi à dire que je n’ai pas de formation thérapeutique. Le journal créatif ® peut être utilisé « en solitaire ». Il est à la portée de toute personne souhaitant faire un travail de développement personnel. Mais, attention, c’est est un outil « puissant ». Il peut faire ressortir des choses vraiment douloureuses (tu sais, le genre de truc que tu as enfoui sous des années de déni et de barrières). Aussi, pour des personnes en situation de fragilité émotionnelle, il vaut mieux l’utiliser avec l’encadrement d’un thérapeute.

Concept du journal créatif ®

Je crois que toute personne qui aime les carnets, écrire, dessiner, coller, gribouiller, etc… (vous vous reconnaissez ? ) a sans doute déjà fait du journal créatif ®sans le savoir. L’originalité d’Anne-Marie Jobin a été de rassembler différentes techniques et concepts, puis d’en faire un outil d’introspection, à portée thérapeutique.

Je ne vais pas vous faire toute sa biographie, mais sachez qu’elle possède à la fois une expérience de thérapeute, d’artiste et de travailleuse sociale. A travers ses expériences (personnelle et professionnelle), ses recherches et ses lectures, elle a eu l’idée de cette méthode pour essayer de se (re)connecter avec soi-même.

Je dirais qu’il y a 2 idées de base qui se rencontrent :

  • retrouver le plaisir que l’on pouvait avoir enfant à dessiner, « peinturer », faire du collage, etc… sans contrainte ET s’autoriser à le faire sans jugement (ne pas se dire « oulala  je suis nulle en dessin » ou « à quoi bon écrire, je ne suis pas un poète »)
  • tenter de se connecter à la partie de nous-même qui n’a pas la place pour « exister » ou pour « s’exprimer » dans la vie de tous les jours. Si j’osais faire de la psychanalyse à 2 balles, je dirais de laisser un peu de place à son inconscient, à tout ce qui émerge ou flotte dans les profondeurs de nos rêves, nos désirs et qui ont des choses à nous dire.

Enfant, Gribouillis, Dessin, Crayons De Couleur, Doodle

Une sorte de journal intime où toutes les « personnes » qui habitent dans notre tête seraient invitées à s’exprimer.

Comment faire un journal créatif ® ?

Tout cela peut se faire à travers différents exercices. Une multitude est proposée dans ses livres et ses vidéos en ligne. Ils sont présentés soit par thème (le corps, parcours de vie, …) soit par techniques créatives (collage, mind map, écriture automatique, écriture tricotée, calligrammes, dessin spontané, gribouillis, zentangle, …).

Exercice d’écriture à 2 mains

Pour essayer de faire émerger la part inconsciente de l’iceberg, on va faire beaucoup appel au hasard et à l’intuition, dans l’objectif de « cour-circuiter » la réflexion. Ainsi une technique que j’aime beaucoup est d’écrire avec sa main non dominante (pour tenter de libérer le cerveau « droit » = le cerveau créatif).

Exemple : prenez une question qui vous taraude ou piochez une citation au hasard des livres et écrivez un dialogue, écrit d’une part avec votre main dominante et les réponses avec votre main non dominante. Ecrivez quelques pages. Puis tentez de vous relire. 😉

En pratique

Comment débuter ? => Achetez un carnet 😉

Le début du carnet est un moment important. Ici, un atelier disponible gratuitement en  ligne sur « mon mot pour commencer l’année », qui s’adapte aussi au début d’un carnet ou d’une activité.

https://m-comme-muses.teachable.com/p/trouver-son-mot-phare

En atelier

Si vous avez la chance d’avoir des ateliers organisés près de chez vous ou si vous voulez tester ceux en ligne, je vous encourager à le faire. Il est souvent plus facile d’être guidé au début. Et surtout, vu que vous ne devez pas choisir les exercices ou les thèmes, la part de hasard est plus grande. Donc on s’auto-censure moins. 

En général, les séances se déroulent souvent autour d’un thème, avec un échauffement (écriture ou dessin automatique, dessin moche qu’on peut déchirer ou brûler, illustrer son « juge intérieur » puis le jeter) ; suivi d’un ou deux exercices plus longs, d’un exercice de conclusion et un partage.

En solitaire

La recommandation de Mme Jobin est d’essayer d’écrire-dessiner dans son journal tous les jours. Dans la pratique…. disons que je le fais dès que je peux. Ou que j’ai un vrai moment libre devant moi.

Exemple « Mot de l’année »

Je reproduis en général le déroulement de l’atelier (échauffement puis exercices plus long). Ma difficulté est parfois de décider quels exercices. Parfois je travaille autour d’un thème qui émerge ou je choisis au hasard dans le livre. Je me suis aussi constituée une réserve d’images et de mots, déchirés ici et là dans les revues, qui me permettent d’aller directement vers les collages.

Relecture

Puisqu’il y a une notion de recherche personnelle dans cette méthode, la relecture du journal est aussi proposée. Quand il est terminé ou après quelques temps. On est encouragé à ne pas hésiter à modifier des réalisations, à les déchirer, couper ou jeter si cela nous semble nécessaire. Ou, à l’inverse, à les transformer, transcender, embellir …

Exemple « Mon juge intérieur »

Journal créatif ® et bullet journal

Je pratiquais le journal créatif ® depuis un moment quand j’ai découvert le bujo et j’ai ressenti une espère de « hourah ! » intérieur. En effet, j’étais super contente de découvrir une méthode d’organisation-agendesque qui m’offrait à la fois plus de liberté (sortir du cadre des agendas formatés) et de rassembler tooooous mes carnets (y compris celui du journal créatif ®) au même endroit.

En un mot : liberté.

Il me semble que les 2 peuvent se compléter sans souci. (Et depuis que j’ai mon faux-dori, on approche de la perfection).

Cependant, je vois 2 grosses différences entre bullet journal et journal créatif ® : la finalité et l’apparence.

Finalité : l’objectif premier du bujo est l’organisation, alors que le journal créatif ® pousse plus à la création et à la recherche personnelle. En terme d’apparence, le journal créatif ® s’autorise tout : beau, très beau, moche, désordre, etc. Alors que, avouons-le, nous aimons que notre bullet soit beau, même en toute « simplicité ».

Exemple de mind map sur le thème des vacances

D’ailleurs, je trouve souvent qu’en terme de bujo, on a tendance à vouloir s’enfermer dans les « règles implicites » du bullet journal. Genre : « est-ce que j’ai le droit de faire ça dans mon carnet ? », « est-ce que je DOIS mettre des trackers ? », « est-ce que je DOIS mettre un future log ? » etc … et que l’on perd de vue une de ces caractéristiques premières : l’adaptabilité.

Le journal créatif ® permet justement de « se bousculer » un peu, de mettre du « désordre » dans son bujo, et surtout, de s’interroger sur les « règles qu’on s’impose à soi même ».

Ressources en ligne

Ecole du jet d’Ancre : http://journalcreatif.com/fr/journal.php

Atelier en ligne : M comme Muses https://m-comme-muses.teachable.com/

Les 2 à suivre aussi sur Instagram bien sur !


Je remercie sincèrement Virginie pour ce bel article et de partager avec nous son expérience mais aussi les pages très personnelles de son carnet ! Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire. Je suis sûre que Virginie se fera un plaisir de vous y répondre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.