Carnet

Carnet pour bullet journal : Life Journal

J’ai encore craqué ! Mais j’ai attendu un petit moment avant de sauter le pas … Puis c’est la faute de mon libraire préféré ! Quelle idée il a eu de rentrer en référence le Life Journal de Quo Vadis ? Franchement !! 

Bref, je ne sais plus à combien de carnets j’en suis mais je vais bientôt avoir besoin de changer de bujo ! Quelle marque vais-je choisir ? Vais-je me racheter un Rhodia ? Utiliser le Quo Vadis ? D’ailleurs, comment est-il ce tout nouveau carnet ?

Je vous explique en détail ce qu’il en est et ce que j’en pense 😉

Bujo - life 

Les caractéristiques du Life Journal de Quo Vadis

Les dimensions du Life Journal

Hauteur = 21.3 cm

Largeur = 15.2 cm

Epaisseur = 1.8 cm

Son prix = 14.95€. Disponible ici = Amazon

 

Pour rappel, voici celles du Webnotebook :

Hauteur = 21.5 cm

Largeur = 14.5 cm

Epaisseur = 2 cm

Son prix = 16.92€. Disponible ici = Amazon

Format - Life journal

Et celles du Scribbles That Matter, mon bullet journal actuel :

Hauteur = 21 cm

Largeur = 14.5 cm

Epaisseur = 1.8 cm

Son prix = 17.99€. Disponible ici sur Amazon.

Nombre de pointillés par page

38 points en hauteur, vs 37 pour le Scribbles et 41 pour le Goalbook => 0.5 cm entre chaque points

28 points en largeur, vs 26.

Il y aurait pu en avoir un de plus en hauteur sans le petit détail du bas de page dont je vous parlerais plus tard !

Page - Life journal

Papier du carnet Life Journal

Il s’agit de papier blanc Clairefontaine 90g, d’excellente qualité. Il est vraiment doux, lisse et blanc ! Donc pour celles et ceux qui n’aiment pas la couleur des pages des Rhodia, vous devriez être conquis pas ce carnet ! Je pense l’utiliser très bientôt 🙂 

Couverture du carnet Life Journal

Pour la seconde fois, j’ai choisi un vert d’eau pour ma couverture. Je ne sais pas ce que j’ai en ce moment avec cette couleur, mais elle me fait du bien ! Bref, la couverture du Life Journal est assez épaisse comme celle du Rhodia ou du Scribbles, douce au toucher.

Life journal - Quo vadis

Par contre, tout comme pour le STM, j’ai un peu peur à l’utilisation. Je trouve le Scribbles très salissant … Heureusement qu’il se nettoie facilement ! A voir dans quelques mois pour le Life Journal.

Le carnet se ferme par un élastique assez large, blanc et doré. La couleur or de cet élastique vient en rappel du nom du journal sérigraphié sur la couverture : Life Journal Dots. Logo fin et élégant qui ne me dérange absolument pas.

Couleurs du Life Journal

Ce carnet existe en 4 couleurs :

  • bleu gris
  • prune
  • vert d’eau
  • rose

Même si le choix est plus limité que pour le Goalbook ou le Scribbles, vous devriez pouvoir trouver votre bonheur ! 

Descriptif détaillé du Life Journal de Quo Vadis

Passons à présent à l’intérieur de cette jolie couverture.

Marque page

Il n’y a qu’un seul marque page de couleur or, assez long. Cela me suffit amplement pour marquer ma page du jour. Pour le reste, j’utilise des gommettes sur la tranche des feuilles pour m’y retrouver.

Première page du Life Journal

Après une première page blanche un peu plus épaisse, la seconde comporte :

  • le logo
  • Nom :
  • Adresse :
  • N° tel :
  • @

Libre à nous de renseigner ou non ces données 😉

Page de garde - Life journal

Index du carnet Life Journal

A l’utilisation, je trouve le nombre de pages de l’index du Scribbles un peu trop juste. 3 uniquement … j’ai d’ailleurs peur d’en manquer si je rajoute trop de pages hors agenda. Je ne note que les mois + les différentes collections ou projets. Je n’y inscris pas les weeklys … et heureusement ! Sans cela, j’aurais déjà manqué de place.

Index - Life journal

Mais revenons en au Life Journal ! 5 pages d’index, suivi d’une page blanche. Je pense que cela me conviendra bien mieux 🙂 Et je pourrais me servir de la page blanche pour écrire mon code couleur. Un indispensable pour que je m’y retrouve dans mon bullet journal !

Pages libres du Life Journal

Ce carnet possède 224 pages numérotées soit autant que le Goalbook et 21 de plus que le Scribbles.

Je vous ai parlé tout à l’heure d’un petit détail en bas de page sans lequel, la page pourrait avoir un rang de pointillés en plus. C’est ce numéro de page qui prend beaucoup de place. 

Généralement, il est indiqué dans le coin en bas à droite en écriture relativement petite. Là, il est toujours en bas mais en plein milieu et avec deux petites branches de feuilles en plus. C’est joli mais dommage !

Carnet Life Journal en bref

Vous l’aurez rapidement compris, ce carnet est parfait pour créer son bullet journal ! Et comme il me plait bien, ce sera mon prochain bujo. J’en suis à la page 144 de mon STM. D’ici une trentaine, je commencerais à réfléchir à ce que je dois migrer ou non dans mon prochain carnet. C’est encore un peu tôt ! La seule chose dont je suis déjà sûre, c’est que ce carnet sera le Life Journal ! 

Pourquoi ? Pour plusieurs raisons :

  • je retrouve le papier Clairefontaine du Rhodia. J’espère qu’il sera de la même qualité 🙂
  • il est sobre et élégant
  • 224 pages numérotées
  • 5 pages d’index
  • pas d’autres pages pré-remplies !
  • et fabriqué en France 🙂 Ce qui est pour moi, un argument de choc !

Le seul hic, le numéro de page qui prend un peu de place. Pas grand chose au final. A voir à l’utilisation si cela me dérange vraiment !

Et vous, l’avez vous testé ? Avez-vous trouvé le carnet parfait pour bujoter ?


Les articles présentés ici font partie d’un programme d’affiliation. Si vous cliquez sur un lien et que vous effectuez un achat sur Amazon, je recevrai donc une petite commission sans frais supplémentaire pour vous !

Merci pour votre fidélité et votre soutien.

6 thoughts on “Carnet pour bullet journal : Life Journal

  1. je n’en suis qu’à mon deuxième carnet. Celui que j’utilise actuellement est celui qui se trouvait dans le kit Toga. Il est pas mal du tout mais a quelques défauts (page non numérotées, donc ça peut prendre un peu de temps de le faire soi même, pas de marque page, mais bon, avec des gommettes sur les tranches des pages, ça va). Je vais devoir changer cet été je pense. Et j’ai un rhodia qui est en attente chez moi…Mais tu m’as donné envie avec le quo vadis, je vais peut être faire quelques achats… ^^

      1. alors là, je ne sais plus exactement…et je ne suis pas chez moi avant samedi…Je te répondrais à ce moment là 😉

  2. Bonjour merci pour votre article, nous sommes ravis que notre carnet bullet journal made in Carquefou (près de Nantes) vous apporte satisfaction !!! N’hésitez pas à rejoindre @quovadisfrance sur Instagram pour des bons plans et inspirations autour du bullet journal ! 😉

  3. J’utilise ce carnet depuis Janvier 2018, de couleur bleu-gris (le rose et le vert d’eau sont juste magnifiques, mais le prune est beaucoup trop prononcé à mon goût).
    Le marque page m’a lâchée au bout de deux mois, il s’est simplement détaché. Mais des trombones décorés font parfaitement l’affaire et c’est même mieux. Concernant la qualité des pages, il y a vraiment très peu de transparence pour les stylos pointes fines (quasiment toutes couleurs confondues), sauf pour les marqueurs vu que la couleur forme une sorte de plaque sur le papier qu’on voit énormément !
    Pour l’écriture, c’est juste super lisse et hyper agréable !
    Petit bémol pour l’aquarelle : j’ai essayé un simple dégradé avec des crayons de couleur aquarelles, avec très peu d’eau, et le papier s’est mis à pelucher quasi immédiatement et il gondole vraiment beaucoup…
    Le vrai plus, c’est vraiment le blanc des pages : les couleurs sont plus éclatantes et plus visibles, même les plus claires. C’est vrai que le Toga (maintenant avec un grammage de 100gsm pour le papier) a également du blanc pour les pages, mais la qualité du papier Clairefontaine n’a pas d’égal !
    Je trouve que 5 pages d’index, par contre, c’est trop. Mais je viens de commencer, donc, c’est une première appréciation, je verrais bien avec mon prochain carnet… Il devrait y avoir une ou deux pages de PenTest, à la fin, comme pour le STM (je crois), ce serait bien.
    Et d’accord avec la numérotation : trop présente et une ligne supplémentaire aurait été mieux. ils auraient put facilement faire la numérotation dans un coin, avec un motif dans la même veine, ça aurait même permis de gagner deux lignes supplémentaires.
    En tant qu’utilisatrice, je le recommande pour toute personne bloquée par la couleur crème ou blanc cassé des marques les plus connues.

    1. Merci pour toutes ces infos ! Je serais donc très vigilante à l’utilisation pour l’aquarelle. Mon scribbles a pas mal gondolé avec l’eau …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.